10 conseils pour réussir les examens de langues étrangères

Que se soit pour enrichir son CV, pour étudier à l’étranger dans le cadre d’un échange universitaire ou tout simplement pour partir en vacances en toute tranquillité, les tests de langues sont le meilleur moyen de connaître son vrai niveau. Il existe autant de tests que de langues : à côté des deux examens les plus connus pour l’anglais, le TOEFL (Test of English as a Foreign Language) et le TOEIC (Test of English for International Communication), on trouve aussi le DELE pour l’espagnol (Diplôme d’Espagnol comme Langue Etrangère), le DaF pour l’allemand (Test für Deutsch als Fremdsprache), le TORFL pour le russe (Test of Russian as a Foreign Language, ou TRKI), ou le HSK pour le chinois (Hanyu Shuiping Kaoshi). Pour mettre toutes les chances de votre côté, Izispik vous fait part de 10 conseils simples afin d’obtenir le meilleur score possible dans le test souhaité.

Image for post
Image for post
Photo by Vasily Koloda on Unsplash
  1. Connaître les attentes et le format de l’examen

Comme dit le proverbe « c’est en forgeant que l’on devient forgeron ». Il en est de même pour les examens de langues qui possèdent un format standardisé, avec lequel il est essentiel de se familiariser afin d’éviter les mauvaises surprises le jour J. Ainsi, de bonnes connaissances des différentes parties du test (compréhension écrite et orale, expression écrite et orale) ainsi que des attentes des correcteurs pour chacune d’entre elles maximisent vos chances de réussite. N’hésitez pas à vous entraîner en effectuant des tests blancs à partir des annales disponibles sur internet.

2. Entraîner son oreille

Les examens comprennent tous une partie consacrée à la compréhension orale, qui met en scène des locuteurs natifs dans des situations du quotidien. L’élève est ainsi testé sur sa capacité à comprendre rapidement une conversation entre des interlocuteurs aux accents et au débit différents. Pour vous entraîner, vous pouvez commencer par écouter des podcasts, regarder des vidéos YouTube ou des séries, en privilégiant des contenus lents ou sous-titrés. Petit à petit, détachez-vous au maximum des sous-titres et variez les supports. La radio peut être votre meilleur allié. Pour un entraînement sur mesure, vous pouvez également converser avec des locuteurs natifs grâce aux offres en visioconférence.

3. Développer son vocabulaire

L’apprentissage d’une nouvelle langue passe par l’assimilation de nouveaux mots de vocabulaire. A chacun sa technique : tenue d’un cahier avec les nouveaux mots pour certains, affichage de post-ils pour d’autres , écoute de listes préalablement enregistrées sur dictaphone pour d’autres encore. Plus votre vocabulaire sera riche, plus vous serez capable de déduire le sens d’un texte ou d’un dialogue lors de l’examen et plus vous aborderez sereinement les épreuves.

4. Bachoter les règles de grammaire et être capable de les illustrer

Les examens de langue visent notamment à tester les connaissances grammaticales des élèves. Mais rien ne sert de connaître les règles de grammaire par cœur si l’on ne sait pas les réutiliser. Pour cela, illustrez toujours chaque règle d’un ou plusieurs exemples. Pour comprendre les règles de grammaire et trouver des exemples, vous pouvez vous faire aider par des professeurs diplômés lors de cours particuliers.

5. Parler, parler, parler et encore parler

Saisissez toutes les occasions possibles et imaginables pour parler en langue étrangère ! Aucun sujet ne sera stupide tant qu’il vous permet de vous exprimer. Il n’y a pas de secret, plus vous pratiquerez, plus vous serez à l’aise à l’oral et moins vous chercherez de mots et tournures qui peuvent coûter des points lors de l’examen. Bénéficiez actuellement de votre premier cours Izispik offert pour commencer à pratiquer votre expression orale.

6. S’entraîner régulièrement

Un entraînement régulier est la clé de la réussite. Afin d’éviter le burn-out, entrainez-vous un peu tous les jours. En fonction de votre emploi du temps, il peut parfois être compliqué de trouver un créneau horaire fixe pour s’entraîner.

7. Se faire aider pour éliminer ses principales erreurs à l’oral

S’il est efficace de s’enregistrer pour améliorer sa prononciation et s’autocorriger en partie, il vous sera parfois nécessaire de vous faire corriger par une personne qui maîtrise parfaitement la langue. Nous avons en effet tendance à reproduire les mêmes erreurs de grammaire, de vocabulaire, de prononciation… S’attacher les services d’un professeur particulier en visioconférence vous aidera à rapidement les éliminer.

8. Faire régulièrement le point sur ses points forts et faibles

Lorsque vous vous entraînez, repérez les exercices du test qui vous posent des problèmes. Accordez leur une attention particulière et retravaillez-les pour comprendre vos erreurs.

9. Prendre connaissances en amont du contenu

Le jour de l’examen, devant votre copie, prenez connaissance en amont des questions et/ou des propositions de réponse, tant pour la partie compréhension écrite, qu’écrite. Un peu de bon sens vous permettra même de pouvoir déduire certaines réponses pour les sujets de l’enregistrement audio et de compréhension écrite.

10. Apprendre à gérer son temps

Pour certains examens, comme le TOEIC par exemple, il n’existe pas de pénalité en cas de mauvaises réponses. Répondez donc à toutes les questions même si vous n’êtes pas sûr. N’oubliez pas votre montre pour consacrer les cinq dernières minutes de l’épreuve à vérifier une dernière fois vos réponses.

Image for post

Préparez votre examen dès maintenant sur Izispik ! Nos cours commencent à 4€ !

En savoir plus
Visitez le site Izispik
contact@izispik.com
Visitez la page Facebook

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store