10 expressions idiomatiques américaines — Partie 1

Bien que l’anglais soit l’une des langues les plus parlées du monde, il existe, selon les régions, des expressions idiomatiques propres. Les Britanniques n’auront pas les mêmes phrases que les Américains ou que les Australiens. Si vous rencontrez de nouveaux amis venant des États-Unis, si vous travaillez avec des collègues ou des clients américains, vous pourrez entendre des phrases et des expressions qui vous laisseront songeur ou vous plongeront dans la confusion. Ces expressions varient bien sûr selon les contextes dans lesquels elles sont employées. Certaines d’entre elles ont été développées à partir de mots d’argot tandis que d’autres ont été construites à partir de mots et d’idées d’autres pays anglophones. Afin de parfaire votre anglais-américain, l’équipe d’Izispik vous fait découvrir 10 expressions idiomatiques et vous explique leur origine :

  1. Piece of cake
Photo by Henry Be on Unsplash

Quand un Américain affirme que c’est « a piece of cake », cela ne signifie pas qu’il souhaite une tranche de gâteau. Cette expression du langage courant indique qu’une tâche ou un travail n’est pas si difficile. Si l’origine de cette expression n’est pas connue, il est probable qu’elle provienne d’un recueil de poésie datant de 1935 et intitulé The Primrose Path, écrit par l’humoriste américain Ogden Nash. L’équivalent français serait « C’est du gâteau » ou « c’est de la tarte », l’une et l’autre ayant le mérite de conserver le champ lexical de la gastronomie.

2. It’s not rocket science

Photo by Bill Jelen on Unsplash

Cette expression populaire depuis les années 1980 renvoie littéralement au domaine spatial (« ce n’est pas de la science de fusée »). Le sens de cette phrase est quelque peu similaire à celui de la précédente et s’emploie pour indiquer qu’une chose est facile à comprendre ou à faire. Elle peut être traduite en français par « ce n’est pas bien compliqué », « ce n’est pas sorcier ».

3. Shoot the breeze

Photo by Ben White on Unsplash

Au XIXème siècle, le mot « breeze » était un terme d’argot servant à désigner une rumeur. Aujourd’hui, lorsque les Américains utilisent l’expression « shoot the breeze », ils perdent du temps avec des bavardages inutiles et se livrent à des conversations futiles. Cette expression, que l’on pourrait traduire par « tailler une bavette », est devenue populaire à partir de 1910.

4. Break a leg

Photo by Clem Onojeghuo on Unsplash

Cette expression, déroutante au premier abord lorsque traduite littéralement, est issue du théâtre américain. Il s’agit d’une phrase échangée par les acteurs avant chaque représentation afin de se souhaiter bonne chance. Elle a été pour la première fois utilisée dans un journal américain en 1948.

5. Ballpark figure

Photo by Joshua Peacock on Unsplash

Bien qu’elle semble à première vue fortement liée au monde du sport, la signification de cette expression est utilisée dans le domaine financier. « Ballpark figure » est utilisé par les Américains pour désigner une estimation approximative. Cette phrase tire son origine du sport favori des Américains, le baseball (ballpark signifie « stade de base-ball »). En effet, lorsqu’un batteur frappe la balle à l’extérieur du terrain de baseball, il est difficile de savoir exactement à quelle distance elle sera projetée.

6. For the birds

Photo by James Peacock on Unsplash

Lorsque vous entendez un Américain dire que quelque chose est « for the birds » (littéralement « pour les oiseaux »), cela signifie qu’il s’agit d’une chose sans valeur ou insignifiante. Cette phrase a d’abord été employée par les soldats de l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est une version abrégée de la phrase faisant référence aux oiseaux qui picoraient les déjections des chevaux.

7. Behind the eight ball

Photo by Klara Kulikova on Unsplash

L’expression « behind the eight ball » est utilisée pour signifier qu’une personne traverse actuellement une situation difficile, qu’elle est « en mauvaise posture ». La phrase est devenue populaire dans les années 1930 et trouve son origine dans le jeu de billard. En effet, les boules -numérotées — doivent être mises en pot dans l’ordre. Un tour est perdu si la boule blanche d’un joueur frappe la huitième balle (noire) en premier et la partie est perdue si la huitième balle est mise en pot par erreur.

8. Monday-morning quarterback

Photo by Riley McCullough on Unsplash

Ayant le sens de « c’est plus facile à dire qu’à faire », cette expression désigne un individu qui affirme comment un événement ou un problème aurait dû être traité par d’autres après qu’il a déjà été traité. Elle a été initialement utilisée dans les années 1930 et est, elle aussi, liée au monde du sport américain. En effet, alors que les matchs de football américain professionnel aux États-Unis se tenaient généralement les dimanches, l’expression désignait par plaisanterie un quarterback qui venait uniquement le lundi matin, une fois le match terminé.

9. Don’t cry over spilt milk

Photo by Tamas Pap on Unsplash

Littéralement « il ne sert à rien de pleurer sur le lait versé », cette expression s’utilise pour exprimer des regrets à propos de quelque chose qui s’est déjà produit ou se lamenter sur quelque chose qui ne peut être changé. Par exemple, “Yes, we made a mistake, but there’s no point in crying over spilled milk » pourrait se traduire par « Oui, nous avons fait une erreur mais ce qui est fait est fait ». Cette phrase a été utilisée pour la première fois par l’historien et écrivain britannique James Howell dans l’une de ses œuvres, Paramoigraphy, en 1659 avant de prendre sa forme actuelle au XIXème siècle.

10. Put up your dukes

Photo by Michael Uebler on Unsplash

« Put up your dukes » est une exhortation à prendre une position de combat et à se défendre. Dans ce cas, le mot « dukes » est l’argot du mot « hands », « mains ».

Pour découvrir d’autres expressions ou pour vous entraîner à les utiliser dans différents contextes, n’hésitez pas à prendre un cours par visioconférence avec les nombreux professeurs enseignant sur Izispik. Disponible partout, sur votre téléphone ou sur votre tablette, à des prix abordables, vous avez toutes les cartes en main pour apprendre de nouvelles langues étrangères !

En savoir plus :

Visitez le site Izispik
contact@izispik.com
Visitez la page Facebook

“Parler une langue n’a jamais été aussi IZI !” https://izispik.com/

“Parler une langue n’a jamais été aussi IZI !” https://izispik.com/